Ligne rouge, ligne orange

PARIS (Reuters) – Réactions enregistrées mercredi au discours du Premier ministre Edouard Philippe qui a exposé l’architecture du futur système universel de retraite par points en France.

LAURENT BERGER, secrétaire général de la CFDT

“Pour la CFDT vous le savez, il y avait une ligne rouge dans cette réforme, c’était le fait de ne pas mélanger la nécessité d’une réforme systémique pour rendre le système plus juste, plus lisible, et la réforme paramétrique qui demanderait aux travailleurs de travailler plus longtemps.

“Cette ligne rouge est franchie, elle est clairement franchie (…) Finalement, on sait qu’il y aura un âge d’équilibre à 64 ans fixé d’ores et déjà par cette réforme.

“Deuxièmement, concernant les mesures sociales de ce qui est présenté comme une réforme systémique, il y a encore beaucoup d’insuffisances, notamment sur la question de la pénibilité (…) il y a aussi des insuffisances sur le volet social de cette réforme, notamment le minimum contributif avec un relèvement insuffisant.

“Je réunis cet après-midi le bureau national de la CFDT qui décidera des actions de la CFDT dans les jours et les semaines à venir. Mais je crois que cette réforme a été lestée par un angle budgétaire accru et donc on va essayer de la délester dans les semaines à venir.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*